Catastrophe

La catastrophe de Nax

Le dimanche 10 janvier 1909, à 10 heures, la voûte de l'église de Nax s'écroule sur les fidèles rassemblés pour l'office.
35 morts furent à déplorer, 24 de Nax et 11 de Vernamiège, ce qui n'alla pas sans laisser de nombreux orphelins.
Une des conséquences de la catastrophe fut la scission de la paroisse de Nax et la création de deux paroisses, Nax et Vernamiège. Il fallut également reconstruire l'eglise de Nax et en bâtir une autre à Vernamiège sur les vestiges de l'ancienne chappelle
Beaucoup d'écrits font part de cette catastrophe, je vous livre ci-après quelques documents qui y font mention

Le Nouvelliste du 12 janvier 1909

Nouvelliste

Le Petit Journal de Paris du 14 janvier 1909

Petit journal de Paris Petit journal de Paris

Le Nouvelliste du 14 janvier 1909

Nouvelliste

Le Nouvelliste du 16 janvier 1909

Nouvelliste

Livre de M. Pierre Follonier

En 1986, Monsieur Pierre Follonier édita un livre relatant ces faits. Vous en trouverez une copie ci-après, copie trouvée sur le site de la Bibliothèque Numérique RERO.

La catastrophe

La catastrophe de l'église de Nax en 1909 est ancrée dans bien des mémoires. Chaque descendant de notre village a eu un ou plusieurs membres de la famille touché.
Je voudrai remémorer ici quelques faits, pour que chacun puisse se souvenir à sa manière de ces événements si tragiques. Il faut se remémorer et s'imaginer qu'à l'époque de la tragédie les moyens de communication et de secours étaient bien lacunaires dans un aussi petit village de montagne sans téléphone ni télégraphe. Pas de route, juste un chemin muletier. Sans oublier que les faits se déroulent au mois de janvier entrainant le froid, la neige et le verglas. Envoyer un survivant à pieds chercher des secours nous semble irréaliste à notre époque du tout connecté et des secours héliportés.